Notre blogue Liste des camps GatineauMontréalSaguenaySherbrookeTrois-RivièresVille de Québec Nos forfaits Inscrire votre camp de jour Nous joindre Facebook
Voir les tarifs
Liste des camps de jour dans la ville de Changer de région
Choisissez votre ville :
banniere
Bonbons au cannabis : il y a-t-il raison de s'inquiéter ?

Bonbons au cannabis : il y a-t-il raison de s'inquiéter ?

08 octobre 2019

Il y a un an, le Canada légalisait le cannabis. Aujourd’hui, il est question de la légalisation de  produits dérivés du cannabis, ce qui a été autorisé le 17 octobre dernier. Désormais, la commercialisation des produits alimentaires contenant du cannabis comme les bonbons, les gâteaux ou bien les boissons est une possibilité, mais avec l’Halloween qui approche à grands pas et les enfants qui feront du porte à porte pour récolter des friandises, faut-il se soucier?

Halloween et bonbons au cannabis : faut-il s’inquiéter?

Avec la légalisation récente des produits dérivés du cannabis, il y a de quoi se soucier en vue de la récolte de bonbons pour vos enfants. Cependant, les risques d’en retrouver dans les paniers à bonbons de vos enfants sont faibles, car les produits ne sont pas encore commercialisés. En effet, la commercialisation des bonbons au cannabis et autres produits alimentaires n’est pas immédiate après sa légalisation. Il faudra compter environ 60 jours pour trouver des bonbons au cannabis sur le marché, c’est-à-dire environ mi-décembre.

De plus, les commerces ne seront pas tous libres de vendre des produits alimentaires contenant du cannabis. Les commerçants nécessiteront une licence de vente particulière en plus de devoir déposer un avis à Santé Canada détaillant les produits qu’ils souhaitent commercialiser, appuyé d’une raison justificative. Il ne sera donc pas aussi facile de trouver des bonbons au cannabis sur le marché contrairement à ce qui peut être sous-entendu.

Aussi, si vous êtes au Québec, il y a encore moins de chance de trouver des bonbons au Cannabis puisque le Québec a interdit la vente des produits dérivés du cannabis. Pour s’en procurer après la mi-décembre, il faudra que les Québécois se rendent dans une autre province ou faire des commandes sur internet. Le fait que ces bonbons soient plus difficiles à trouver dans la province réduit considérablement les risques d’en retrouver.

Toutefois, pour une prudence maximale, Camp de jour vous conseille de vérifier les sacs de bonbons de vos enfants, bien qu’il n’y ait que peu de risque d’en trouver en cette année 2019. Si vous avez un doute sur une friandise, retirez-la des paniers de vos enfants.