Règles de sécurité pour les enfants qui jouent seuls à l'extérieur

Règles de sécurité pour les enfants qui jouent seuls à l'extérieur

19 février 2019

Le jeu libre ou spontané en extérieur permet aux enfants de se développer et d’apprendre tout en testant leurs limites. Cependant, la société actuelle a la tendance à vouloir surprotéger les enfants afin de leur éviter tout danger ou blessure. Résultat ? Les jeunes sont de moins en moins actifs. C’est bien connu, de plus en plus d’enfants passent du temps à l’intérieur devant leurs écrans.

Or, les enfants devraient être autorisés à jouer à l’extérieur à condition de respecter certaines règles de sécurité, car jouer dehors est très sain pour un enfant. Il est donc souhaitable de les encourager à sortir. Au Canada, la majorité des enfants n’atteignent même pas le seuil quotidien recommandé de 60 minutes par jour ce qui peut entraîner des effets néfastes comme le surpoids. Par conséquent, pour avoir la conscience tranquille, voici ce que vous devriez savoir.

À quel âge peut-on jouer dehors seul ?

Entre deux et trois ans, certains parents osent laisser leurs enfants jouer à l’extérieur de la propriété tout restant vigilant et en gardant un œil sur ces derniers. Après tout, il existe de nombreux risques et les parents se doivent de les surveiller constamment pour éviter qu’un accident puisse arriver.

En fait, vers quatre ans, votre enfant pourra rester dehors un certain laps de temps sans avoir à le surveiller en permanence à condition que le terrain soit sécuritaire et qu’il n’y ait pas de dangers comme des plantes toxiques, un plan d’eau ou des objets qui pourraient les blesser. À cet âge, il est conseillé de leur demander régulièrement ce qu’ils font et de les regarder.

Lorsque votre enfant a dans les environs de 6 à7 ans, c’est à ce moment qu’il atteint l’âge de raison. C’est-à-dire, qu’il comprends davantage le pourquoi des choses et qu’il est en mesure d’assimiler une plus grande quantité d’information. À partir de là, il sera en mesure de faire des choix censés et aura un certain sens de prudence. Vous constaterez, en effet, que votre enfant est plus sage et vous pouvez donc le laisser jouer seul tout en supervisant ses sorties.

Par exemple, votre enfant pourra facilement marcher avec un ami au retour de l’école ou encore jouer à des sports extérieurs tant et aussi longtemps qu’il respecte les règles de sécurité et qu’il demeure dans un rayon prédéterminé.

Comment prévenir les disparitions ?

Bien que de nombreux parents s’inquiètent par rapport aux enlèvements, il faut savoir que les probabilités sont de 1 sur 14 millions. Cela demeure donc exceptionnel et vous ne devriez pas restreindre ses sorties pour le protéger à tout prix.

Bien entendu, il est primordial de rester donc prudent et de donner des directives claires à votre enfant. Par exemple, il ne faut pas parler aux étrangers et il faut éviter certains endroits tel que des ruelles ou tout autre endroit isolé.

Apprenez-lui le plus tôt possible son nom, son âge et son numéro de téléphone. Aidez votre enfant à apprendre son adresse, votre nom et votre numéro pour qu’il puisse bien s’en souvenir s’il veut vous rejoindre. Apprenez-lui aussi à utiliser le service du 911 pour les urgences.

Montrez à votre enfant les lieux sécuritaires dans votre quartier comme la maison de vos voisins en qui vous avez confiance ou encore un service public.

Outillez votre enfant

Pour bien outiller votre enfant à jouer dehors seul en toute sécurité. Encouragez-le donc à sortir avec un ami plutôt qu’en solitaire. Donnez-lui des consignes claires et précises. Par exemple, délimiter un secteur dans lequel il peut se promener sans danger.

Sur ce, rappelez-vous que ce n’est pas parce qu’il y a beaucoup d’enfants qui jouent moins souvent à l’extérieur qu’il n’est pas trop tard pour changer la donne. Un bon moyen d’encourager votre enfant à devenir plus indépendant tout en étant prudent serait sans doute de l’inscrire dans un camp de jour !